ST CHARLES
LYCEE POLYVALENT
MARSEILLE
 

ET MAINTENANT ON VA OU ?

vendredi 8 juin 2012, par D. Le Boulch

ET MAINTENANT ON VA OU ?

Introduction :Sur le chemin qui mène au cimetière d’un village, au Liban probablement, un groupe de femmes vêtues de noir serrant contre elles les photos de leurs époux, leurs pères ou leurs fils. Certaines portent le voile, d’autres une croix, mais toutes partagent le même deuil, conséquence d’une guerre funeste et inutile. (Arrivées) à l’entrée du cimetière une chorégraphie commence, puis le cortège se sépare en deux : l’un musulman, l’autre chrétien.
Avec pour toile de fond un pays déchiré par la guerre, Et maintenant on va où ? raconte la détermination sans faille d’un groupe de femmes de toutes religions, à protéger leur famille et leur village des menaces religieuses. Faisant preuve d’une grande ingéniosité, inventant de drôles de stratagèmes, les femmes n’auront qu’un objectif : distraire l’attention des hommes et leur faire oublier leur colère et leurs différences.

10000000000004B4000002637CD13B9A Photo des bimbos au côté des femmes des villageoise.

Durant le film leurs différences physiques et religieuses ne leurs empêche pas de crée des liens entres elles ce qui peut prêté a sourire, Tout d’abord, les femmes créent une fausse dispute entre les villageois lorsqu’ils regardent la télévision pour la première fois, car aux informations, la présentatrice parlait des conflits entre chrétiens et musulmans, ce qui aurait pu importer les conflits de l’extérieur à l’intérieur du village. Ensuite dans le café d’Amal elles éteignent la radio et la débranche (pour les mêmes raisons). Après Yvonne et toutes les femmes organisent un miracle,Yvonne est « possédée par la Vierge » et dit au hommes de se calmer, et d’oublier leurs différences religieuses qui créer des tensions. Quatre femmes vont dans la colline débrancher la télé, elles n’y arrivent pas, donc elles cassent les enceintes de la télé. Un jeune du village découvre les enceintes cassées et décide d’aller chercher les enceintes dans l’église, en prenant les enceintes il casse la croix sacré, et ne se dénonce pas, ce qui crée un autre conflit. Suite a ça les femmes font appel a des bimbos pour divertirent les hommes et leurs faire oublier leurs différends. Une des bimbos cache un dictaphone dans le salon d’un musulmans du village pour que les femmes puissent savoir ou se trouvent les armes. Durant une fête, les femmes droguent les hommes grâce à du hashish et des médicaments. Pendant que les hommes s’amusent les femmes cachent les armes. Mais cela ne suffit pas, car la haine des hommes et toujours aussi grande, malgré tous leurs stratagèmes.

FERTAL ARILES,

DEY FERDINAND,

TURCAN -HANIF FABIEN

2°11, Lycée st Charles

 
LYCEE POLYVALENT ST CHARLES – 5 RUE GUY FABRE CS 30505 - 13232 MARSEILLE CEDEX 01 MARSEILLE – Responsable de publication : M. Hervé MASSART
Dernière mise à jour : samedi 28 janvier 2023 – Tous droits réservés © 2008-2022, Académie d'Aix-Marseille