ST CHARLES
LYCEE POLYVALENT
MARSEILLE
 

Vengo, une tragédie flamenca

vendredi 11 juin 2010, par D. Le Boulch

Vengo, une tragédie flamenca

Vengo est un film réalisé par Tony Gatlif en 2000. A travers une histoire de vengeance, entre 2 clans gitans, Vengo représente une tragédie. Le malheur, la souffrance mentale et physique sont très présents dans la famille de Caco, qui a perdu sa fille Pépa dans des circonstances inconnues. Le flamenco qui accompagne presque chaque scène, devient un personnage à part entière dans le film.

Le film Vengo est tourné dans un univers tragique, tout d’abord aux vues des couleurs présentes : les personnages portent des costumes aux couleurs sombres, comme Caco et ses gardes du corps en costumes noir, ou encore les 3 tantes en robe noir. Dans le palais, les couleurs sombres sont également présentes : Il y a peu de lumière, surtout des tapis et des rideaux sombres.

A l’extérieur, il y a peu de traces civilisation a proximité, seulement l’unique route qui passe à coté de la maison au milieu d’un vaste paysage désertique. Ce paysage traduit un profond sentiment de solitude. Le cimetière, où Caco vient voir la tombe de sa fille est un lieu qui revient régulièrement comme un leit motiv. Ce sont des scènes particulièrement tragiques. L’histoire de la famille de Caco illustre très bien la tragédie. Les scènes où Caco pleure la mort de sa fille sont nombreuses, il en vient à boire et à rentrer complètement ivre, pour oublier sa peine.

Le père de Diego manque beaucoup à ce dernier, qui est d’autre part lui aussi malheureux car il aimait Pépa. De plus, la famille de Caco est menacée par le clan des Caravaca, qui veulent se venger et s’en prendre à Diego. Caco ira jusqu’à se sacrifier pour protéger son neveu. Il meurt seul, dans un lieu désert, c’est une scène tragique.

Le thème de la vengeance est très présent dans Vengo. C’est même le thème du film. Il met en scène des familles qui se traquent jusqu’à ce que la mort venge le clan. L’équilibre est rétabli. Les Caravaca montrent un aspect cruel, du fait qu’ils veulent s’attaquer à un jeune innocent, sans défense à cause de son handicap.

Caco se sentira alors obligé de se sacrifier pour sauver Diego. C’est une mort tragique d’une part, car il laisse Diego bien seul sans famille proche. Cependant, cette scène a un aspect romantique, car il fait se sacrifice par amour pour Diego, pour lui sauver la vie.

Le dernier thème tragique de ce film est la musique. Le flamenco, musique très répandue chez les gitans, accompagne le film tout au long de l’histoire. C’est une musique tragique, chantée en criant, qui exprime leur douleur et leurs souffrances. Cependant, cette musique anime également des scènes de fête et répand la joie chez les gitans, ce qui illustre une forme de liberté et d’évasion.

Agathe Pessemesse, 2nd 10

 
LYCEE POLYVALENT ST CHARLES – 5 RUE GUY FABRE CS 30505 - 13232 MARSEILLE CEDEX 01 MARSEILLE – Responsable de publication : M. Hervé MASSART
Dernière mise à jour : samedi 28 janvier 2023 – Tous droits réservés © 2008-2023, Académie d'Aix-Marseille