ST CHARLES
LYCEE POLYVALENT
MARSEILLE
 

Palerme : Ville cosmopolite du 12éme au 13éme Siècle.

jeudi 18 juin 2009, par J. Carozzi

La Sicile, une des plus grandes îles d’Italie se trouve dans le prolongement de la péninsule Italienne entre l’Europe et l’Afrique du nord. Elle occupe une position stratégique ce qui explique la convoitise dont elle fait souvent l’objet. Au cœur de la Sicile, se trouve Palerme, une ville située sur la côte Nord -Ouest. Elle s’étend sur un large golf dominé par le Mont Pellegrino. En 254 après Jésus Christ cette ville fût fondée par des Phéniciens plus précisément par « Panormos ». Elle devient la capitale de la Sicile et appartiendra plus tard a de multiples civilisations. On parle de Palerme, ville Cosmopolite (étymologie du grec : Cosmos : monde et polîtes : citoyen) car c’est une ville aux multiples visages. Elle est composée d’une société diverse. Ainsi, tout au long de cet article, nous sommes nous posé la question suivante : peut-on dire que Palerme est devenue une ville Cosmopolite du 12 ème au 13 ème siècle ?

Tout d’abord nous avons étudié les différentes activités commerciales, ensuite les aspects politiques et sociaux qui font de Palerme une ville Cosmopolite. Enfin nous avons étudié l’art ( architecture : monuments ) de Palerme du 12ème au 13ème siècle.

I – Les Activités Commerciales : ville attractive et convoitée

Palerme entretient diverses activités commerciales qui font d’elle une ville attractive et convoitée. La Sicile est une Terre de contact entre civilisations. Au 12ème siècle, ayant un port qui relie l’Italie continentale et la Sicile au reste de la méditerranée, Palerme voit chaque jour de nouveaux arrivages.

Tout d’abord l’île est surnommée « Grenier à blé » pour ses terres fertiles et volcaniques ; c’est une région stratégique et riche, ce qui fait qu’elle est souvent envahie et attaquée pour ses multiples richesses.
Ensuite, lors de l’acheminement des pèlerins vers les lieux sacrés, la plupart d’entre eux passe par Palerme et visite de nombreux lieux connus avant de continuer leurs routes en bateaux vers les lieux de pèlerinages ( Andalous, Ceuta, Alexandrie... ).
Enfin, Palerme est une ville commerciale car c’est l’escale privilégiée des échanges marchands et commerciaux car avec le port présent, les marchands Italiens assurent le commerce entre l’Orient et l’Occident. Les commerçants assurent un lien économique par l’échange de produits , ils acheminent des produits occidentaux en Orient et des produits orientaux en Occident (vins, agrumes, souffres, mécaniques, chimies, produits alimentaires, construction navales...). Ils assurent un lien culturel par l’acquisition de techniques commerciales diverses et un mode de vie différent (port de vêtement à l’orientale raffinement). Ainsi, Palerme possède de nombreux souks dans lesquels les musulmans pratiquent leur commerce. On y vend des épices, de la nourriture, des textiles... (marché officiel dominé par les musulmans : très organisé, hiérarchisé).

II – Ville Cosmopolite : Aspect Politique et Social

Palerme est une ville convoitée ce qui fait d’elle une région assez fréquentée où les rois Roger II et Guillaume II régnèrent du XIIème au XIIIème siècle. Parmi les villes de la Sicile, Palerme est une des villes où sont réunis des individus aux multiples visages. Bien avant le 12ème et 13ème siècle, Palerme a été envahie par plusieurs populations comme : les Phéniciens, les Grecs, les Romains, les Arabes, les Normands, les Autrichiens, les Espagnols,... Celles-ci ont apporté : les langues, les religions, l’art (qui occupe une grande place a Palerme), la culture (différente dans chaque population). Ce qui fait de Palerme au XIIème siècle une ville aux cultures mélangées, c’est en partie la cohabitation des Chrétiens et des Musulmans (qui surnomment Palerme « al Madina »). Malgré la domination des Chrétiens sur les Musulmans et leurs différences, les Chrétiens laissent une certaine liberté aux Musulmans. Les femmes musulmanes ont le droit de garder leurs voiles, l’appel à la prière à Palerme est autorisé, les musulmans possèdent une mosquée principale ainsi que plusieurs mosquées qui leurs servent de salle de classe pour l’enseignement du coran. Ainsi, le roi Guillaume II choisit parmi les musulmans des officiers, à qui il confie des emplois. Ce qui rapproche les Chrétiens des Musulmans, c’est la tenue vestimentaire des femmes qui ont un goût assez proche. La présence des marchands Musulmans dans les souks (nouveau pour les Chrétiens) nous montre le côté cosmopolite de Palerme. Dans ce cas là on peut donc dire que du 12ème au 13ème siècle, Palerme est une ville cosmopolite car c’est une société composée de personnes originaires de divers pays qui laissèrent leurs traces années après années ce qui fait d’elle une ville aux identités multiples.

III – Art : architecture de Palerme du 12ème au 13ème siècle

Palerme, ville cosmopolite, doit à ses nombreux conquérants les différents monuments édifiés par les diverses populations. Parmi les différents monuments architecturaux : L’église de Martorama, la Chapelle Palatine ainsi que la Cathédrale de Palerme.Tout d’abord , l’église de la Martorama ou Sainte Marie de l’amial qui est une église qui doit son nom à Eloisa Martorama, fondatrice du couvent bénédictin voisin (1194 après J.C). L’église fut commencée en 1143 par Georges d’Antioche (un amiral syrien au service de Roger II de Sicile), et achevée quelques années plus tard. Cette église est sous forme de croix grecque ce qui est un des rites byzantins. Sur sa façade extérieure, on peut observer des lignes de styles Normands. Dans la nef de l’église, on peut observer une mosaïque de Roger II couronné par le Christ. Dans la coupole de l’ Église on peut observer le Christ Pantocrator qui est entièrement recouvert de décorations en mosaïques de l’époque byzantine. Ensuite, nous avons la Chapelle Palatine qui se situe dans le Palais du Roi Normand construite en 1131. Elle mélange les styles des peuples ayant conquis la Sicile : Arabes, Normands, Byzantins, Romains. La mosaïque ornant la coupole a disparu, mais est connue par une gravure et quelques descriptions. Ainsi, y était représenté le Christ en majesté ainsi que les vingt-quatre vieillards de l’Apocalypse. Le plafond en bois de la Chapelle à alvéoles et stalactites est composé de quatre octogones en étoile ce qui est du type islamique mais le tout est sous forme de croix symbolique du christianisme. Les mosaïques décorant les murs de la nef et des bas-côtés reproduisent des scènes de l’Ancien, du Nouveau Testament et des Actes des Apôtres. Enfin, la Cathédrale de Palerme fut édifiée à la fin du XIIème siècle par les Normands. Elle fut construite à partir d’une ancienne mosquée (après l’invasion des normands, les nombreux bâtiments construits par les musulmans furent convertis), c’est de là que naquit le style arabo-normand. Les diverses mosaïques furent travaillées par des artisans arabes bien qu’ils furent assimilés aux normands. L’intérieur bien que monumental mais banal abrite les tombeaux de Roger II et de Frédéric II. Dans ce cas là on peut dire que les différents conquérants de la Sicile ont joué un rôle vis à vis de l’art assez divers de la Sicile.

Conclusion : Effectivement, d’après nos multiples recherches, Palerme est belle et bien une ville Cosmopolite. On ne peut pas dire qu’elle a été Cosmopolite en 1 siècle mais au fil des années qui précédent. Les différentes populations qui marquèrent le territoire ont fait de Palerme une ville Cosmopolite.

Aoumer Myriam, Ebondo Solenn
élèves de 2de 8
Lycée Saint-Charles
Marseille - FRANCE

 
LYCEE POLYVALENT ST CHARLES – 5 RUE GUY FABRE CS 30505 - 13232 MARSEILLE CEDEX 01 MARSEILLE – Responsable de publication : M. Hervé MASSART
Dernière mise à jour : vendredi 3 février 2023 – Tous droits réservés © 2008-2023, Académie d'Aix-Marseille