ST CHARLES
LYCEE POLYVALENT
MARSEILLE
 

Averroès dans le film Le Destin

jeudi 18 juin 2009, par J. Carozzi

"Le Destin" de Youssef Chahine est un long métrage divertissant par son côté "comédie musicale". Le film évoque la vie du philosophe Averroès au XIIe siècle à Cordoue et dénonce le fanatisme et l’intégrisme. On découvre plusieurs facettes du monde arabe et de la religion musulmane. Comment Youssef Chahine nous présente-t-il le personnage d’Averroès ?

Le réalisateur nous présente Averroès comme un savant, un sage érudit qui partage son savoir avec ses élèves. Il nous le montre en tant que philosophe, médecin, astronome, enseignant ou encore mathématicien et chimiste. l’acteur Nour El Charïl incarne le philosophe

C’est une personne généreuse, dont la maison est un vrai lieu familial et chaleureux. Les couleurs de l’habitation d’ Averroès sont des couleurs chaudes, comme le rouge et l’orange. Ce qui va s’opposer à la demeure du calife, où l’ambiance est tendue, les couleurs froides, les plafonds hauts. Nous le voyons au début du film, lorsque sa femme dresse une table abondante en nourriture dans laquelle se retrouve famille et amis. La fête et la joie sont les maîtres mots de sa demeure. Le coté bon vivant de Averroès est valorisé par sa corpulence enrobée. Cependant, il arrive à Averroès de s’emporter pour des sujets importants, comme cette scène où Abdallah a intégré la secte, ou encore quand il décide de se rétracter du tribunal des juges et de déchirer avec rage sa lettre de démission. Néanmoins le réalisateur nous le décrit comme un homme tolérant en tant que juge. Ainsi, il ne condamne pas à mort les agresseurs de Marwan et va jusqu’à remercier ceux qui brûlent ses livres sur un immense bûcher dans la dernière scène du film.

Averroès a donc le souci du pardon et de la justice. Le personnage est aussi tolérant au niveau de la religion. Pour lui, le Coran ne doit pas être appliqué à la lettre comme le pense la secte mais doit être interprété et adapté. Averroès symbolise la sagesse, le pouvoir ne l’intéresse pas, contrairement à la secte, qui n’hésite pas à manipuler et à employer la manière forte. Ses opinions ne conviennent pas à tout le monde. Nous le remarquons par la censure dont il est victime de la part du calife de Cordoue et de la secte. Mais Averroès a des amis qui le soutiennent, comme Joseph, dont le père a été condamné au bûcher en France pour avoir traduit les œuvres d’Averroès. Ainsi, Joseph essaiera de transmettre ces œuvres en Occident. Les fidèles amis d’Averroès ont recopié les œuvres pour qu’elles ne disparaissent pas et les ont mises en sécurité dans la bibliothèque d’Alexandrie pour les conserver et les transmettre.

Averroès a fini ses jours en exil à cause de ses œuvres. Ainsi, Youssef Chahine nous dresse le portrait d’un Averroès tellement sage et généreux, qu’il prend parfois la figure du « prophète », un lien entre l’homme et Dieu.

Alexandra F. - Rania A.
2°8 Lycée St Charles
Marseille - FRANCE

 
LYCEE POLYVALENT ST CHARLES – 5 RUE GUY FABRE CS 30505 - 13232 MARSEILLE CEDEX 01 MARSEILLE – Responsable de publication : M. Hervé MASSART
Dernière mise à jour : lundi 23 janvier 2023 – Tous droits réservés © 2008-2023, Académie d'Aix-Marseille