Lycée Saint-Charles
 
 

Exposés de la 2nde 8, 2009-2010

Le Baroque aux XVIe et XVIIe siècles

lundi 14 juin 2010, par Elève2



LE BAROQUE

 

aux XVIe et XVIIe siècles

 

Définition  :

 

  • Le terme « baroque » provient du portugais barroco et désigne à l’origine les perles de forme imparfaite. Au début du XVIIe siècle, ce terme est péjoratif car il qualifie tout ce qui est bizarre, hors des normes. Mais ce n’est que depuis le XXe siècle, que les historiens d’art appellent « baroque » les œuvres d’art du XVIIe siècle. Le baroque touche tous les domaines artistiques : sculpture, peinture, littérature, architecture et musique. Il se caractérise par l’exagération du mouvement, la surcharge décorative, les effets dramatiques, la tension, mais également par l’exubérance.

 

 

Naissance et développement de l’art baroque :

 

  • Les grandes découvertes astronomiques du 16°siècle et les bouleversements politiques entraînent plusieurs conséquences importantes : l’homme se sent décentré, on prend conscience que l’univers est infini (et non plus bien délimité) et corruptible (la Lune présente des taches, elle n’est pas parfaite, d’après Galilée). Il y a crise de la sensibilité, et les certitudes sont remises en cause.

 

  • Il y eut donc évolution de l’art baroque, opposé à l’art classique. Il privilégie le désordre, le mouvement, l’illusion et l’irrégularité dans ses tableaux et sculptures. Les contrastes de lumière et un décor souvent très riche et chargé sont présents, rendant les œuvres grandioses et parfois exagérées. La grandeur et le désordre se retrouvent également en littérature où les personnages sont en évolution constante et se métamorphosent.

Le baroque fut surtout utilisé en tant qu’art religieux, pour promouvoir la puissance de l’Eglise catholique.


Exemples d’oeuvres baroques :

"Le rapt des filles de Leucippe" (peinte par Rubens, vers 1618) : cette oeuvre représente assez bien les idées de mouvement, de désordre. Les personnages sont mis en scène par des jeux de lumière et de contrastes, principales caractéristiques de la peinture baroque. Autre tableau de style baroque très célèbre : La Laitière peinte par Vermeer, vers 1658.


"La transverbération de Sainte Thérèse" (sculptée par Le Bernin) et la statue de Saint Ignace (église de Gésu en Italie). Ces sculptures reprennent l’idée de mouvement et d’éxagération (notamment dans les surcharges décoratives). L’art baroque donne également aux personnages des expressions faciales, qui suscitent l’émotion du spectateur.


En architecture baroque, l’intérieur est très ornementé, les églises possèdent des plafonds peints d’une fresque en trompe l’oeil, le plus souvent représentant le ciel, un espace ouvert sur l’infini, comme par exemple le plafond de l’église du Gésu à Rome, en Italie.


En conclusion :

  • Le Baroque est donc l’art de l’illusion et de l’exagération, qui s’est complètement opposé au clacissisme, en traduisant le mouvement, l’instabilité et l’évolution de l’Homme et de l’Univers, qui avaient troublé les esprits au 16°siècle.

Il est succédé par le Néoclassicisme à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

G.M. - A.G.



Derniers articles pour « Projets d’élèves » :


 

Lycée Saint Charles, 5 rue Guy Fabre - 13001 MARSEILLE — Responsable de publication : Mme Corinne Marquerie
Dernière mise à jour : dimanche 20 juillet 2014 — Tous droits réservés © Académie d'Aix-Marseille 2008-2014
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | S'authentifier | Espace privé | Site réalisé avec SPIP